Partagez | 
 

 Lorsque les bourgeoises débarquent au paradis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Age du Personnage : 17 ans
Race : Humaine
Métiers : Couturière
Argent : 1000

MessageSujet: Lorsque les bourgeoises débarquent au paradis.   Mar 26 Fév - 17:20

Magda, Rita Despucci Moore




Age :
17 ans
Sexe :
Féminin
Race :
Humaine
Métier :
Couturière
Milieu social :
Bourgeoise.
Physique :
•Une silhouette fine et gracieuse. Une démarche dansante et assurée, la tête haute et le dos droit. Ma peau est pâle, presque trop pour que je sois réellement belle, mais douce sous les doigts. De l'avis général je suis plutôt mignonne, avec mon visage encore juvénile, enfantin, presque belle, mais bien sûr je ne peux pas plaire à tout le monde. Je suis très petite, ce qui en fat un complexe de part mon rang sociale. Mon ventre est encore plat, pourtant je suis enceinte, et bientôt mon ventre sera gonflé comme un ballon de baudruche.
•Une longue chevelure aussi sombre que du jais, ondulée et soyeuse tombe dans le milieu de mon dos. Bien que très douce et très agréable au touché, c'est un vrai calvaire de s'en occuper. Si les couper était possible à l'époque où je vis, je dois avouer qu'ils seraient déjà passé sous les ciseaux depuis belle lurette.
•Mes yeux son un mélange de bleu profond et de gris anthracite. Bleu foncé comme les abîmes de l'océan lorsque le soleil est présent, il devient gris orageux, glacial, lorsque je suis à l'ombre. On peut également remarqué le changement en fonction de mon humeur : bleu nuit lorsque je ris, gris nuageux lorsque les jeux sont ennuyeux. Pour mon plus grands désespoirs, on y lit comme dans un livre ouvert. De plus, lors de ma mort, j'ai perdu un oeil. Je cache doc la plaie avec un cache-oeil.
•Je suis la mode de mon époque, où les logues robes et les bustiers sont à l'honneur. On ne voit pas les chevilles, et le moins de peau possible. Les robes sont bouffantes, et des tissus les plus soyeux et les plus coûteux que l'on peu trouver dans mon monde.
•En ce qui concerne mes manières, j'ai reçu une éducation des plus strictes, pour devenir l'épouse parfaite, ou la terreur de ces messieurs. C'est tout bonnement que j'ai donc pris les postures nobles qu'une dame doit abordée.
Psychologie :
Décidée • Énergique • Volontaire, ce qui lui confère une apparente maîtrise d'elle-même • Dégage force, calme et solidité • Stricte, autoritaire, ambitieuse • Impatiente • Impulsive • Apte à acquérir un certain pouvoir • Active • travailleuse • capable de prendre et d'assumer des responsabilités • passionnée ; même si elle donne l'impression d'une certaine froideur • Bien dans sa peau que lorsqu'elle s'investit pleinement dans une entreprise qui la mobilise, dans une activité où elle se montre efficace • organisé et pratique • travailleuse acharnée, perfectionniste, réaliste et perspicace, apte à gérer, organiser, administrer • Possède de bons critères de jugement ainsi qu'un esprit analytique• Parfois un peu terre à terre. • Courageuses et entreprenantes • Horreur de l'injustice • Capable de réactions violentes • Colérique • Pas toujours très tolérantes, même si elle s'efforce d'être ouverte et conciliante• possède un grand sens de l’amitié• généreuse et secourable• A l’écoute• Peut donner de judicieux conseils• Très soucieuse de plaire et de faire plaisir •Elle fait beaucoup d'efforts pour être en harmonie avec les personnes qui l’entourent • Horreur des disputes, de l'agressivité • Un grand besoin de paix et d'harmonie, même si parfois elle provoque des situations explosives. •Elle est beaucoup plus affective et sensible qu'elle n'en donne l'air • Dissimule souvent sa tendresse derrière comportement brusque.

L'Histoire

Tu ouvres tes yeux sur un étrange espace, où la nuit semble s’être abattue. Non, plus sombre encore que la nuit… Car l’obscurité y est totale. Tes yeux ne discernent rien, même pas une forme vague. Il y fait étrangement froid, pourtant ce froid est bien venu, comme s’il te soulageait. Malgré tout, tu frisonne, d’effroi, comme si ton corps savait déjà ce qui t’attendait, tandis que toi, simple mortelle, tu étais bercée par l’ignorance.

Tu es allongée, mais pas dans ton lit comme tu l’as cru au premier abord : Sous ton dos, une surface lisse et froide, dure et à la fois confortable. C’est n’est as ton matelas douillet, mais c’est aussi agréable. Ton esprit est embrumé… Des bribes de cauchemars effrayants sont encore présentes, mais déjà ces souvenirs s’échappent de ta mémoire.

Calmement, tu t’assois en tailleur. Ta gorge est sèche, et tes yeux te piquent. Eux-aussi sont secs. Lorsque tu essayes d’appeler quelqu’un d’une voix que tu veux posée, c’est un gargouillis roque qui sort de ta bouche. Presque un feulement. Tout d’abord étonnée par ce changement incongrue, toi qui d’habitude une voix aux accents mielleux et la tonalité aussi douce que la soie, tu te racles la gorge pour reposer ta question :

« -Y aurait-il quelqu’un qui puisse m’aider ? »

Pas de réponse.

Tu es étonnamment calme. Depuis que tu as pris conscience de ta grossesse, tes sauts d’humeurs sont de plus en plus fréquents, mais pour une fois, tu es fidèle à ton calme légendaire. Tu respires profondément, une main sur ton ventre. Le bébé. Ce bébé, issue d’une relation extraconjugale… Bon, je suppose que si vous êtes ici, c’est que vous ne connaissez pas l’histoire de Magda, alors laissé moi vous éclairer.

Magda Rita Despucci. Un nom, perdu parmi la foule de nouveaux riches de la renaissance. Magda est la fille d’un nouveau bourgeois, un italien qui s’est enrichi grâce à la route de la soie, le commerce maritime entre l’Italie et l’Asie. Fille unique, tu as reçu toute l’attention de tes parents, qui malgré leur joie de t’avoir à leur côté, sont déçus de ne pas avoir d’héritier à leur fortune. Entre en scène l’homme à qui tu as été vendue, et c’est bien le terme. Monsieur Despucci, qui souhaitait pour toi un avenir brillant, avec le rang d’une Dame de haute société, a cherché à te marier à un noble. Il a trouvé pour toi un jeune anglais, un comptable qui possédait encore quelques biens immobiliers, et qui acceptait de te donner son nom de renommé, en échange d’une conséquente somme d’argent, car sa famille avait perdu sa richesse. Ainsi tu devins « Magda Rita Despucci Moore », femme élégante et respectée de la société, à seulement 16 ans. Qui était adulée des autres filles de ton âge, mais qui possédait de nombreux ennemis. Et oui, c’est ça de se marier à un noble.

Mais comme chacune de mes histoires, il y a un point noir. Un jeune garçon nommé Antonio. Sans grande originalité, vous aurez compris que c’est lui, l’amour de sa vie. Mais ce n’état ni un noble, n un bourgeois, ni quoi que ce soit de respectable : un simple écuyer. Un garçon de ferme. Hors de question de l’épouser, ton père serait fou de rage, et ta mère, ta pauvre maman, en ferait une syncope. Tu gardas donc cette histoire pour toi-même, organisant des rendez-vous secrets… Et offrant ton corps à l’élu de ton cœur.

Oui, c’est banal à en mourir… Mais c’est ainsi. Donc, de cette relation vint cet enfant, celui qui lentement grandi sous ton ventre. Tu remarquas bien vite que quelque chose se passait, c’est pour cela que tu t’offris également à l’anglais. Voilà, l’incident était réglé, la vie pouvait continuer…
Enfin, la vie après ça, en ce qui te concerne, était bien courte. L’ombre de la mort planait sur toi, et finit par te rattraper. Lors du trajet qui te ramenait chez toi, après avoir passé un week-end chez un oncle, un accident survint. On arrêta ton carrosse, enleva ta mère, et t’enferma à l’intérieur, avant de mettre le feu au véhicule. Ainsi ta mort se fit. Mais ta mort s’est faite sans trop de douleur.

Peu à peu les souvenir te reviennent. Tu comprends l’origine de a gorge sèche, de tes yeux qui brûlent, et de ta voix enraillée. Mais ce que tu ne t’expliques pas, c’est ce trou. Là où devrait se trouver ton œil, un trou bayant a pris la place. Cette fois, tu commences à paniquer. Tu te relèves d’un bon, et cherche un miroir. Tu marches vite, puis commences à trottiner, dans le noir, ne voyant pas où tu vas. Tu finis par tomber. Sanglotant d’un œil, car l’autre à disparu. Puis tu aperçois de ton œil valide une lueur. Elle semble très éloignée. Pourtant, en une dizaine de pas, tu as franchis la distance qui te séparait à la lumière.

La mort est douce. La mort est calme. C’est comme on te l’avait dit. La lumière au bout du tunnel. Tu t’avances d’un pas décidé, vers cette lumière, vers le début de ta nouvelle vie.


Vous HRP


Prénom et pseudo usuel :
Dréa
Age :
15 ans.ts ! Et toutes mes dents
Parrain ?
Euh, un membre du forum "l'île mystérieuse" qui 'a envoyé le lien par MP ... Mais je ne sais pas quel est son pseudo ici :/
Autre ?
Euhm... Etant donné que je ne suis pas sur mon ordi, je n'ai pas de logiciel pour me faire un avatar, mais il ne devrait pas tarder ! :)
De plus, j'ai du mal avec le clavier qui ne tape que la moitié de ce que je veux taper, et je dois aussi avouer que je suis nulle en français, donc excusez-moi les fautes d'orthographes >< Je me relierai sous peu !

J'adore ce Smiley → ♥️.♥️


Dernière édition par Magda R. Despucci Moore le Mer 27 Fév - 14:02, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chasseur de trésor
Age du Personnage : 26 ans
Race : Animal doué de parole
Métiers : Chasseur de trésors
Argent : 850

MessageSujet: Re: Lorsque les bourgeoises débarquent au paradis.   Mar 26 Fév - 17:33

Bienvenue !!! c'est moi ou Conteur aussi et isil x3 oui j'accumule les comptes... pour rp avec les nouveaux si besoin ^^

bref si tu as besoin hésite surtout pas je suis là pour ça ^^ bienvenue encore et merci d'être venue !!

o°._______________________________.°o

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du Personnage : 17 ans
Race : Humaine
Métiers : Couturière
Argent : 1000

MessageSujet: Re: Lorsque les bourgeoises débarquent au paradis.   Mar 26 Fév - 17:42

Oh ! Donc c'est toi qui m'a envoyé le lien je suppose ! :D
Donc merci à toi de me lavoir passé ! 'est plutôt très intéressant, je dois dire ! :D
J'espre que je finirai ma fiche sans trop de problème et surtout, rapidement *Non non, je ne suis pas du tout le genre de personne à mettre 100 à faire une présentation... -Pars en courant LOIN-*

o°._______________________________.°o


« La femme est une promesse non tenue. » Claude Mauriac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Chasseur de trésor
Age du Personnage : 26 ans
Race : Animal doué de parole
Métiers : Chasseur de trésors
Argent : 850

MessageSujet: Re: Lorsque les bourgeoises débarquent au paradis.   Mer 27 Fév - 9:15

bah de rien ravie de te revoir ici =D

joli vava ;) et tkt pour ta fiche prends ton temps et ne t'embête pas a faire trop long, c'est pas ce qu'on demande ici ;)

o°._______________________________.°o

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du Personnage : 17 ans
Race : Humaine
Métiers : Couturière
Argent : 1000

MessageSujet: Re: Lorsque les bourgeoises débarquent au paradis.   Mer 27 Fév - 12:15

Merci.♥
Bah je vais essayer de tout résumé parce q e je viens de finir un patté... Mais j'aime pas du tout donc si j'ai le temps je préfère refaire l'histoire... xD

o°._______________________________.°o


« La femme est une promesse non tenue. » Claude Mauriac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du Personnage : 17 ans
Race : Humaine
Métiers : Couturière
Argent : 1000

MessageSujet: Re: Lorsque les bourgeoises débarquent au paradis.   Mer 27 Fév - 13:37

Je double poste pour dire que j'ai fini ^^
J'espère que ça ira !
Juste, j'ai une question : Magda est enceinte, mais elle ne pourra jamais avoir son bébé du coup ?

o°._______________________________.°o


« La femme est une promesse non tenue. » Claude Mauriac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Conteur d'histoire et PNJ
Argent : 999999

MessageSujet: Re: Lorsque les bourgeoises débarquent au paradis.   Mer 27 Fév - 17:28

tout est bon pour l'histoire
pour le bébé... tu me pose une colle... dans les rps j'accepte peu ce genre de chose, les bébés... des pnj souvent encombrant a mon sens... et je n'y vois pas l’intérêt...(c'est mon avis personnel)

niveau de l'histoire en plus il y a peu de chance en plus qu'il t'ai suivi en ton sein dans la mort... donc soit tu mettras au monde un mort né au cours d'un rp, soit il n'est plus, comme si tu avais fais une fausse couche.

o°._______________________________.°o

Je conte toutes vos histoires... tout ce qui se déroule en ce monde nouveau... Écoutez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heiwa-rpg.bb-fr.com
avatar


Chasseur
Age du Personnage : 20 ans
Race : Kahl'Jinn
Métiers : Chasseur
Argent : 650

MessageSujet: Re: Lorsque les bourgeoises débarquent au paradis.   Mer 27 Fév - 19:36

welcome o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age du Personnage : 17 ans
Race : Humaine
Métiers : Couturière
Argent : 1000

MessageSujet: Re: Lorsque les bourgeoises débarquent au paradis.   Mer 27 Fév - 20:10

Merci beaucoup ! :D
Pour le bébé c'est vrai que c'est un peu... encombrant et inutile (mais j'aime les trucs inutiles, d'où le fait de mettre un bébé dans l'histoire), donc on va dire qu'il s'est évaporé u_u

Ensuite, je suis pénible avec mes questions, mais je e demandais un autre truc : Quelle langue se parle dans Heiwa ? Nan parce que, je suppose que les elfes et les ondins n'ont pas forcément le même langage, de la même façon que les personnes du monde humain ne parleront pas tous de la même manière... Donc laquelle est "universelle" ? C'est une langue qui nous viens naturellement ? Ou bien y'a un truc qui fat que "Plouf" on arrive à tout comprendre ?

Brefouille, voilà. Merci.♥

o°._______________________________.°o


« La femme est une promesse non tenue. » Claude Mauriac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Conteur d'histoire et PNJ
Argent : 999999

MessageSujet: Re: Lorsque les bourgeoises débarquent au paradis.   Mer 27 Fév - 20:12

ya un truc qui fait que tout le monde se comprend ^^

o°._______________________________.°o

Je conte toutes vos histoires... tout ce qui se déroule en ce monde nouveau... Écoutez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heiwa-rpg.bb-fr.com
avatar



Age du Personnage : 17 ans
Race : Humaine
Métiers : Couturière
Argent : 1000

MessageSujet: Re: Lorsque les bourgeoises débarquent au paradis.   Mer 27 Fév - 20:45

D'accord merci encore :)

o°._______________________________.°o


« La femme est une promesse non tenue. » Claude Mauriac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lorsque les bourgeoises débarquent au paradis.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque les bourgeoises débarquent au paradis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heiwa :: Informations :: Inscriptions :: Recensement-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com